#21
Silvr

Silvr

Secteur : Fintech

Round : Série A

18 votes enregistrés

#22
Indy

Indy

Secteur : Fintech

Round : Série B

14 votes enregistrés

#23
Shares

Shares

Secteur : Fintech

Round : Série A

11 votes enregistrés

#24
RollingFunds

RollingFunds

Secteur : Fintech

Round : Série A

6 votes enregistrés

#25
Defacto

Defacto

Secteur : Fintech

Round : Série A

6 votes enregistrés

#26
Mooncard

Mooncard

Secteur : Fintech

Round : Série B

5 votes enregistrés

#27
FairMoney

FairMoney

Secteur : Fintech

Round : Série B

5 votes enregistrés

#28
Algoan

Algoan

Secteur : Fintech

Round : Série A

4 votes enregistrés

#29
Pledg

Pledg

Secteur : Fintech

Round : Série A

2 votes enregistrés

#30
Flowdesk

Flowdesk

Secteur : Fintech

Round : Série A

2 votes enregistrés

#31
LaCollection

LaCollection

Secteur : Fintech

Round : Seed

2 votes enregistrés

#32
Yavin

Yavin

Secteur : Fintech

Round : Seed

1 vote enregistré

Fintech

12 startups listées sur la Wishlist

Investir dans une startup Fintech

Votez pour les start-ups et scale-ups Fintech que vous aimeriez avoir dans votre portfolio d'investissement dès demain.


C'est quoi une société Fintech ?

Née de la contraction des mots « finance » et « technologie », la FinTech est un secteur en pleine expansion. Elle révolutionne les services bancaires, les transactions financières, la gestion de patrimoine ou encore l’investissement par le biais d’algorithmes puissants et de logiciels adaptés. L’objectif premier du secteur de la FinTech étant d’offrir aux utilisateurs des solutions de meilleure qualité, moins onéreuses, mais plus automatisées et plus agiles grâce à des innovations technologiques.

Les startups de la FinTech sont souvent de jeunes entreprises à forte croissance qui bousculent les codes bancaires, assurantiels et financiers traditionnels. Pour ce faire, elles orientent leurs activités vers la création :

  • de services bancaires innovants (néobanque 100 % digitale à bas prix, banque verte, banque éthique, banque solidaire, etc.) ;
  • d’application de paiement ou de gestion des finances personnelles ;
  • d’outils de gestion de patrimoine ou d’investissement automatisé ;
  • de plateformes de crowdfunding ou de crowdequity (financements participatifs), grâce auxquelles des individus peuvent échanger des fonds en dehors des circuits financiers traditionnels ;
  • de comparateurs d’assurances, etc.